LE VOYAGE DE PREPARATION DU 9ème ASIA ART EXPO

LE VOYAGE DE PREPARATION DU 9ème ASIA ART EXPO

  1 / Les cérémonies officielles

L’inauguration du Centre Artistique bouddhique du Monastère de CAO SHAN

Mardi 16 mai : L’accueil par la vénérable mère

 

La cérémonie d’inauguration de l’Académie bouddhique de CAO SHAN

Mercredi 17 mai :

Le groupe de travail devant un des bâtiments du monastère

L’inauguration du local dédié aux activités artistiques de l’ASIA ART EXPO à PANJIN

Lundi 22 mai : Accueil par le maire adjoint de PANJIN

La cérémonie d’inauguration : dévoilement de la plaque commémorative

Accueil au Musée de LIAOHE

Le Président de l’AFCAE reçoit le titre de Conservateur Honoraire

 

 2 / Le périple  15-25 mai 2017

Beijing – Nanchang Dalian – Panjin – Beijing

 

 

 

Mardi 16 /05

 

Arrivée à BEIJING à 6h00, correspondance pour NANCHANG à 11h00, arrivée à l’aéroport de NANCHANG à 14h00, puis trajet par mini bus : arrivée au monastère CAO DONG SI à 17h00.

 

A l’aéroport de BEIJING le groupe de français retrouve Mr WEN Wenwu, son assistante et l’interprète Clément ; notre groupe est maintenant au complet.

Nous séparons nos bagages: d’un côté les œuvres qui sont transportées à PANJIN par l’équipe logistique et de l’autre nos affaires personnelles que nous conservons.

Vol de BEIJING à NANCHANG à bord de la compagnie CHINA EAST durée 2 heures environ, puis traversée du JIANG XI en mini bus. Le trajet s’éternise durant plusieurs heures empruntant des voies rapides toutes neuves mais pas tout à fait terminées. A l’approche du site où les routes sont boueuses et en travaux : ça swingue dur dans le mini bus !

A l’arrivée c’est l’extase. Le site est d’une beauté remarquable, l’ordonnancement architectural d’un grand équilibre et le site naturel somptueux. Le monastère est entouré de moyennes montagnes verdoyantes où les conifères côtoient les bananiers, les ginkos, les châtaigniers et les bambous.

Nous sommes accueillis par la responsable YANG LI, tenue de toile grise, lunettes rondes et crâne rasé, qui nous explique que dans ce monastère, il n’y a que des femmes. Chez nous on dirait plutôt un couvent, mais le traducteur Clément n’a pas utilisé ce terme. Nous passerons 2 nuits dans ce monastère.

Le premier soir nous sommes invités par le chef du village : la soirée est conviviale, campagnarde, la nuit tombe vite et les marais sont un lieu de la vie privilégié de la nature avec chants d’oiseaux et concerts de grenouilles assourdissants à la nuit tombée.

 

 

Mercredi 17 /05

Journée au monastère CAO DONG

Les courageux assistent à la prière à 4h30, puis à la méditation à 6h00, les autres se rendent au petit déjeuner à 7h00. Le long voyage depuis la France de la veille, puis la nuit sur les tatamis ont laissé quelques plis sur nos visages. Il y a eu aussi quelques piqûres de moustiques et autres bestioles résidant au monastère.

Notre présence dans ce lieu est motivée par le parrainage de la création de l’Ecole des Beaux-Arts au sein de l’Institut Bouddhique.

Une plaque de laiton gravé a été réalisée pour marquer l’événement, et nous participons à son inauguration. La cérémonie se déroule dans la salle de calligraphie en présence des élèves et des professeurs de l’école. Messieurs Christian ETIE et WEN wenwu sont nommés présidents d’honneur ; les membres du groupe reçoivent un diplôme.

 

Dans la deuxième partie de la matinée nous assistons à une présentation du monastère par la directrice YANG LI. Son exposé commence par la projection de vidéos remarquables dont l’une a été primée à Cannes dans la catégorie des films documentaires. L’assistant projectionniste se trouve être également le photographe officiel du monastère et nous suivra dans tous nos déplacements jusqu’à notre départ. Madame YANG LI nous explique que ces vidéos sont des outils de communications destinés à faire connaître les activités du monastère, et de promotion pour la diffusion du bouddhisme dans la région et au-delà. Nous découvrons ensuite que la passion et l’engagement de cette femme la conduisent à s’impliquer dans la création de produits d’artisanat d’art, de travaux agricoles, et surtout dans l’animation de  la vie du monastère dans tous ses compartiments.

 

L’après-midi commence par une initiation à l’art de la calligraphie, ou du dessin de sujets religieux, d’après des modèles que l’on nous prête.

A 15h00 nous devons nous interrompre pour assister à un office religieux dans la grande pagode. C’est un moment magique qui nous transporte au cœur de la spiritualité du lieu.

Après ce moment de paix nous nous dispersons un peu dans la grande cour, jusqu’au moment où le photographe fait décoller un drone de plastique blanc à 4 hélices de marque chinoise « DJI », muni d’un équipement de photographie et vidéo 4K pour une séance de prises de vues.

L’après-midi se termine en sous-bois, à la source naturelle. L’endroit est situé en hauteur, un peu à l’écart, où il est aménagé comme une sorte de belvédère. On y monte par des escaliers de pierre ombragés où l’air est frais et saturé d’humidité.

 

Le soir nous sommes invités en ville par le secrétaire général du district et 2 de ses adjoints. Nous découvrons des spécialités culinaires locales comme les pattes de coqs. Nous sommes également initiés à la pratique du « Kampé » qui signifie « cul sec ».

 

 

Jeudi 18 /05

 

Vol direct de NANCHANG à DALIAN

 

Le petit déjeuner, qu’il nous est donné de partager avec les femmes du monastère, a lieu dans le grand réfectoire et selon les rites de la vie religieuse c’est-à-dire en silence.

Nous reprenons la route tôt le matin.

  • 3 heures de mini bus de traversée du JIANG XI, avant d’arriver à l’aéroport de NANCHANG.

Le charme des voyages apporte parfois des petits moments de distraction ; cette fois, certains se sont fait photographier en compagnie d’un « sosie comédien » du président MAO après qu’il ait été rasé de près par son assistant.

  • 3 heures d’avion à bord de la CHINA EAST : de NANCHANG à DALIAN

 

DALIAN : ville côtière possédant un immense complexe maritime que ceux qui étaient du bon côté ont pu apercevoir de l’avion: il est environ midi. Un mini bus nous attend pour un trajet de 3 heures de DALIAN à PANJIN.

 

Compte tenu des temps morts et des embouteillages, nous arrivons en fin d’après-midi à notre point de chute : l’hôtel PULLMAN de PANJIN, dont nous apprécions tous le grand confort. Certains feront honneur à sa piscine et à son spa.

 

19h00 : Diner dans le magnifique salon privé avec les responsables de la promotion culturelle de la ville. Nous sommes reçus comme des VIP ; au cours du diner, il est essentiellement question des présentations des intervenants de leur rôle dans l’organisation, et de notre participation aux différents événements.

 

 

 

Vendredi 19 /05

 

Découverte de la ville de PANJIN à travers la diversité de ses activités.

 

9h00 traversée de la ville, nous nous rendons dans un parc situé sur une ile entre 2 bras de rivière assez large avec comme point de vue des 2 cotés les immeubles de la ville. La ville est toute neuve il y a beaucoup de chantiers de construction. Les plus anciennes constructions n’ont pas plus de trente ans. Le plan de la ville semble être une grille orthogonale tracée par des avenues à 6 voies de 25 à 50 m de large selon que l’on considère ou non les trottoirs et les contre allées. Certaines avenues sont à 8 voies + trottoirs et contre allées avec places de parking qui m’ont semblé s’approcher des 100 m de large. On ne peut pas se déplacer à pied dans cette gigantesque ville nouvelle.

Dans ce parc planté d’arbres, donc,  tout au bout d’allées régulières, se trouve un curieux bâtiment bas, à colonnades, entièrement ouvert. C’est une sorte de mausolée avec une statue du Président MAO, assis dans un fauteuil carré, jambes croisées, mains posées sur les accoudoirs, le buste droit et les yeux regardant vers l’horizon.

C’est une belle statue taillée dans un bloc de marbre blanc avec en fond de grandes plaques murales de granit noir comportant des poèmes gravés.

J’ai interprété ce site comme étant un musée de l’écriture à ciel ouvert. Nous avons vus gravés sur de magnifiques plaques de granit noir une fresque de signes, retraçant les grandes lignes de l’histoire de l’écriture chinoise avec ses époques les plus marquantes depuis ses origines jusqu’à l’époque moderne. Bien entendu dans ce lieu d’histoire de la culture traditionnelle chinoise, il n’est pas mentionné l’époque contemporaine et sa « révolution » numérique…

 

10h30  visite d’une usine high tech de fabrication d’optiques miniaturisées pour les smartphones, et autres objets de grande diffusion mondiale. Nous découvrons dans les vitrines du show-room quelques exemples. Il y a aussi un hologramme montrant le principe d’assemblage des pièces. Les chiffres des quantités de pièces produites ici donnent le vertige ; d’ailleurs je ne les ai pas retenus. Confidentialité des informations de rigueur, les explications techniques sont courtes, la visite reste superficielle, mais nous avons vu, depuis un couloir, à travers un double hublot, le travail des techniciens en milieu hors poussière.

 

11h30 Déjeuner au buffet de l’hôtel.

 

13h30 Visite d’un centre municipal de loisirs pour personnes âgées : démonstration de ping-pong, danse, chant, calligraphie et dessin. Ensuite le mini bus nous transporte à 1 heure de la ville pour une visite de la « nouvelle campagne ».

Nous visitons une maison traditionnelle, basse, de plain-pied, avec terrasse et jardin dont certains d’entre nous se contenteraient bien volontiers ; les nids d’hirondelles dans la charpente bois d’origine sont laissées car elles portent bonheur lorsqu‘elles sont dans la maison.  De là nous traversons des rizières là aussi aménagées selon un plan carré délimité par des canaux bordés d’arbres. Au loin des étendues d’eau jusqu’à l’horizon coupé par des rangées d’arbres.

Nous traversons une sorte de mini zoo, puis à nouveau les rizières où nous pouvons voir quelques rares paysans au travail. Cependant il y a une activité sur les routes goudronnées longées d’habitations cachées derrière des murs de clôture.  La visite se termine au café, avec spécialité de capuccino.

Samedi 20 /05

Découverte de la ville de PANJIN

 

8h30 RV à la galerie du GUANGSHA ART STREET

Vérification de l’installation, petites mises au point, et échanges entre nous et avec les organisateurs.

 

10h00 à 11h00 visites de 2 ou 3 galeries d’art représentatives où sont commercialisées des œuvres d’artistes locaux de très belle qualité. Nous faisons la connaissance d’un artiste à la personnalité atypique qui nous fascine par son inventivité, il nous accueille avec sa charmante épouse et nous offre le thé.

 

11h30 Déjeuner en ville au resto chic sur la grande avenue Shin you djie. Nous sommes reçus dans une salle privée  à l’étage par les responsables de la promotion culturelle de la ville.

Retour à l’hôtel, temps libre jusqu’à 15h00, puis confection des raviolis, il y aura aussi la dégustation et le partage. Pas facile d’aplatir la pâte avec le rouleau d’une main, et la faire tourner d’un seizième de tour avec un doigt de l’autre main pour que la galette soit aussi ronde que possible !

Retour à l’hôtel, nous n’avons pas faim, on se disperse. Notre sous-groupe de 3 personnes, nous avons envie de marcher : nous retournons au GUANGSHA très animé le soir avec ses fontaines, les enfants qui sautent entre les jets d’eau colorés et toutes les galeries d’art ouvertes et abondamment éclairées.

 

 

Dimanche 21 /05

 

Les plages rouges, le port de pêche, la cité des pêcheurs

 

8h30 départ de l’hôtel pour les plages rouges où nous arrivons au bout d’1heure d’autoroute. C’est le temps de la photographie en site et azimut. Par moment ça tourne un peu à la séance de shoot collectif avec comme fond sonore le bourdonnement d’un gros moustique connecté et des mannequins sortis d’un magazine. Parfois on en oublierait un peu la beauté sauvage du lieu, d’autant que les précautions d’aménagement sont très bien réalisées avec les avancées au-dessus des marais et permettent de toucher seulement avec les yeux les petites salicornes.

Avant de retourner en ville nous faisons un détour par un port de pêche situé à proximité du trajet où l’on peut voir de près les bateaux immobilisés pour cause de respect des quotas de pêche. On se rend bien compte que la pêche ici où à l’autre bout du continent c’est toujours la pêche, seuls changent les noms des bateaux et la couleur des drapeaux. C’est la même chose pour les filets : il faut les réparer. Sur le trajet du retour, le minibus traverse une immense ville fantôme qui serait une cité de pêcheurs.

Déjeuner en ville, on retourne au resto chic.

 

Zone humide et champs de pétrole

 

13h30 le mini bus nous conduit vers les zones humides, où nous circulons en voiture électrique. Petit tour en barque sur les canaux, les roseaux forment des masses compactes très épaisses où les oiseaux trouvent nourriture en abondance et hébergement. Nous montons en haut d’une plate-forme à étages qui offre une vision panoramique sur le champ d’exploitation pétrolier dans les roseaux. Au centre de la plate-forme une table d’orientation permet de localiser les différents secteurs du site.

Nouveau petit trajet avec les navettes électriques jusqu’à une réserve naturelle où vivent une multitude d’oiseaux et d’une grande variété d’espèces différentes. Il y a là une tour d’observation en plein milieu des arbres qui offre un lieu d’observation des oiseaux exceptionnel.

Lundi 22 /05  

Cérémonies sur estrade au GUANGSHA, puis à la galerie d’art

 9h00 Nous nous rassemblons devant une estrade magnifiquement fleurie multicolore. Les observateurs attentifs auront remarqué les touches de bleu et de blanc subtilement mêlées au rouge dominant.

BLEU-BLANC-ROUGE : ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Il y a aussi dans ces bouquets du jaune du vert et beaucoup d’orange.

Les dignitaires s’installent sous une bannière rouge portant l’inscription :

« BASE RESIDENTIELLE (ASIE DU NORD EST) POUR ARTISTES INTERNATIONAUX PRES LASIA ART EXPO »

 

Viennent ensuite les discours des dignitaires chinois, puis les interventions très émouvantes de nos amis WEN WU et Christian ETIE. Ils évoqueront les thèmes « bateaux » et protocolaires de l’amitié Franco-Chinoise en y ajoutant la dimension humaniste du rapprochement des peuples par la pratique des arts. Ainsi, j’ai trouvé cette phrase très belle :

  • « L’Art et la Culture devraient permettre de ré-enchanter le monde dans une ouverture aux autres, puisque comme disent les bouddhistes toute souffrance vient de l’enfermement  sur soi-même.».

Leurs discours s’envolent tout en restant émouvants de simplicité et de poésie, comme par exemple cette autre phrase qui m’a fait fondre :

  • « Une seule bougie peut en allumer des milliers et la durée de vie de la bougie n’en sera pas affectée. »

Ou encore celle-ci :

  • « Le bonheur n’est jamais diminué d’être partagé. » …

La plaque commémorative sera dévoilée, puis photographiée, et enfin M. WEN WU reçoit le titre de :

  • Directeur de l’Art et Commissaire d’exposition spécial du Musée de LiaoHe,

et notre président M. Christian ÉTIE, reçoit le titre de :

  • Conservateur Honoraire du Musée de LiaoHe.

Les cérémonies officielles de lancement pour le Projet de Résidence des Artistes Créatifs Internationaux  et de Formation de l’École de Beaux-Arts Internationale de PANJIN se poursuivent dans la galerie du GUANGSHA, tout près de la cour où se trouve l’estrade.

10h00 vernissage de la galerie d’art :

Pour la circonstance la toute nouvelle galerie-atelier s’est parée d’une exposition soignée de nos tableaux. Dans la salle du bas le soin apporté à la mise en valeur de l’espace avec le tapis rouge et la tour Eiffel, le buffet dressé au pied de l’escalier, forment un cadre festif et chaleureux. Au centre, face à l’entrée un grand tableau représentant un paysage de marais intitulé « Plages Rouges » semble présider. Normal, car c’est un tableau de notre président, qui lui-même est surpris car il n’avait pas été prévenu de cette initiative, et ne savait pas non plus qu’il avait peint les plages rouges il y a cinq ans avant de les avoir vues, hier.

Durant ce vernissage les dignitaires s’exprimeront à nouveau mais en appuyant sur le thème de la coopération entre les artistes chinois et les artiste français. Il y aura de nombreux échanges ponctués de centaines de photos.

11H30 Déjeuner dans le magnifique salon privé du PULLMAN où nous sommes invités par les responsables de la promotion culturelle de la ville.

Il est question des projets et des attentes. Les responsables chinois dévoilent leur projet d’invitation de 100 artistes internationaux pour le 9e ASIAN ART EXPO du 9 – 09- 2017.

Visite du musée LIAOHE

 14h00 nous sommes reçus dans une salle de réunion, où l’on nous explique le principe de fonctionnement du musée et l’articulation avec le site de résidence pour artistes et l’académie. A titre personnel je n’ai pas tout compris mais j’ai retenu que l’ensemble comportait ces 3 fonctions : musée, résidence pour artistes et académie de peinture et de calligraphie regroupées dans un même lieu.

Une visite de ces 3 entités est organisée pour nous. Nous commençons par le musée et ses 3 expositions actuellement en cours dans le musée LIAOHE. La première exposition est celles de photographies en partenariat avec des photographes australiens et chinois, puis nous visitons l’exposition temporaire consacrée aux artistes des minorités mongoles, mandchoues, … Enfin nous terminons la visite par les grandes salles de peinture chinoise.

15h00 à 2 pas du musée, mais sous une pluie battante, nous nous dirigeons vers les locaux de la résidence pour artistes: LIANGXIN GUANGSHA REAL ESTATE CENTER. Nous visitons un petit appartement gentiment aménagé.

15h00 dans le grand atelier de l’académie des œuvres ont été installées à notre intention, des jeunes artistes chinois sont là et nous échangeons avec eux pendant que certains d’entre nous tentent des essais sur la grande table centrale.

16h00 séance de dédicaces par le directeur du centre des très beaux ouvrages qui nous ont été offerts.

18h00 retour à l’expo et démontage partiel. Les œuvres qui ne restent pas en Chine sont décrochées par leurs propriétaires respectifs et emballées pour le voyage retour.

Mardi 23 /05

8h30 Voyage PANJIN-BEIJING par mini bus

16h00  Arrivée à l’hôtel CHONGQING –  temps libre.

19H00  certains restent dans le quartier CHAOYANG, d’autres s’aventurent un peu plus loin.

 Mercredi 24 /05  

Cité des artistes de SONGZHUANG

Trajet de BEIJING à SONGZHUANG  dans 2 voitures : 1 heure de route dans les bouchons.

Visite rapide des salles d’exposition du SUNSHINE INTERNATIONAL ART, puis Interview format table ronde, sans table. Chacun est invité à exposer sa vision de l’art contemporain et à exprimer une idée de projet personnel. Tous, nous avons un point de vue sur la question 1, mais les réponses à la question 2 sont plus floues globalement.

Vers 11h00,  performance en live. Après avoir réalisé une improvisation libre sur une longue feuille blanche déroulée au sol, nous déposons des glaçons sur la peinture encore humide qui coule de façon aléatoire en produisant des figures abstraites très intéressantes.

Déjeuner dans un bistro chic.

17H00 Retour à BEIJING, temps libre et dispersion.

 Jeudi 25 /05  

 Retour à la maison

5h30 Départ de BEIJING ; l’avion décolle à 9h00

19h00 Arrivée à Roissy ; il est 13h00 à PARIS

 Nos Hôtes dans le JIANG XI :

Le Secrétaire général du district :

– Mr. (…)

– et 2 de ses adjoints : M. (…)

La Maître du monastère (équivalent de mère supérieure du couvent) :

Yang li

Intervenant photographe & drone driver:

– Le photographe officiel du monastère (…)

Nos Hôtes à PANJIN :

Nous ont accompagnés tout au long de nos visites :

SONG Weifeng / Commisaire Permanent du comité du PCC du District de Xinlongtai & Directeur du département de l’information

LAO Yandong (Directeur Adjoint du Département de l’information)

GUE Yue / Collaboratrice de Lao yandong)

 

Etaient présents sur l’estrade dans l’ordre de préséance :

 

PAN Yuansong / Maire adjoint de la ville de Panjin, responsable de la Galerie dans le centre GUANGSHA ART STREET

SHI Min / président de la fédération des milieux littéraires et artistiques de Chine (Panjin)

ETIE Christian / Président de l’AFCAE, et peintre

WEN Wenwu / Président de AATS, Président d’honneur de l’AFCAE et peintre

LAO Yanwu / Secrétaire du Comité du PCC du District de Xinglongtai

SHU Ran / Secrétaire adjoint du Comité du PCC du District de Xinlongtai

SONG Weifeng / Directeur du bureau de communication et membre de la commission permanente du District.

XU Wenxin / Gouverneur adjoint du District de Xinlongtai et Directeur du département de l’information

ZHU Yingfen / Directeur général de l’entreprise « Liaoning Zhongyulian Culture & Creation Co., Ltd » ,société de développement de la culture et de la créativité du Liaoning.

 Responsables de la Fondation LIAOHE ART ACADEMY

Hu zetao / Directeur de l’Académie d’Art de Liaohe (peintre)

Hu nan / Vice Directrice du musée

Xu zhongwen / Directeur de la résidence pour artistes Maire adjoint de la ville de Panjin

Intervenant photographe :

Jia wei cheng

Nos Hôtes à BEIJING :

Directeur du SUNSHINE INTERNATIONAL ART :

Mr Li

Administratrice :

Me (…)

 Notre interprète :

Chen Haiz Hao / plus simplement pour nous “Clément”