ENGHIEN LES BAINS Nouvel An Chinois 2018

Enghien les Bains

Exposition du 16 au 18 février 2018

et performances associées

Programme

Vendredi 16 février 

SALLE DES FETES            

Exposition :

  • 17h00 ouverture au public
  • 18h00: démonstration de Thaï Shi par l’association de Cergy Pontoise: AEC
  • 18h15: Concert de Pipa (Luth chinois) par Melle
  • 18h30 discours AFCAE, Ville, Chinois avec interprète (Deanna GAO)
  • 19h30 cocktail

Samedi 17 février 

SALLE DES FETES

Exposition :

  • 10h00 à 19h00 ouverture au public

AUDITORIUM DES THERMES

  • 15h00 à 16h00 projection de 2 films documentaires
  • la peinture chinoise traditionnelle: Zhongguo Hua, réalisateur : Ma Siji (1987) 30mn
  • Wang Yani enfant prodige de la peinture, réalisateur Wang Ghanghe (1986) 20mn VO

(Les deux films sont sous-titrés en Français)

  • 16h15 à 18h15 conférence par Deanna GAO : l’art de la calligraphie à la peinture chinoise

SALLE DES FETES

  • 18h00 à 18h15 démonstration de peinture par Hsiang LIU
  • 18h30 à 18h45 performance « cheveux d’encre » par Kaixuan Feng
  • 18h30 Cocktail sur place

Dimanche 18 février 

 SALLE DES FETES

Exposition :

  • 11h00 à 16h00 ouverture au public
  • 16h00 décrochage

Invités d’honneur

WEN Wu  –  Artiste peintre

En tant que  peintre professionnel, Monsieur WEN Wenwu est aussi un organisateur d’expositions artistiques de renom, en plus d’un philanthrope et militant social.
Actuellement, il s’assume plusieurs fonctions telles que PDG d’ASIA ART EXPO et organisateur de diverses expositions sous son auspice. En plus, il est chercheur supérieur et consultant du département de recherches relevant de l’Association des Collectionneurs de Chine, vice-directeur du Musée d’Art de Macao, fondateur et directeur exécutif de Ruban Jaune de la Fédération générale de Charité de Chine.Par ailleurs, il est nommé citoyen d’honneur de la ville Fontenay-Le-Comte de France, ambassadeur chargé du tourisme culturel de la métropole de la baie Nelson Mandela en Afrique du Sud et président exécutif de l’Alliance des Artistes Asiatiques de Hong Kong.
Ses créations artistiques mettent accent sur l’union des concepts culturels orientaux et occidentaux.
Ses œuvres savent très bien exprimer les thèmes et la philosophie orientale tout en utilisant les matières et les techniques de la peinture occidentale.

 

Deanna Gao

naît à Shanghai, d’un père industriel chinois et d’une mère anglaise. Elle grandit dans une famille d’artistes de renom ce qui lui permet de faire éclore ses talents de peintre, calligraphe, musicienne, chorégraphe et présentatrice de spectacle.

Sur l’invitation du Consul Général de France à Hong Kong, elle vient à Paris où elle contribue au rayonnement de la culture chinoise en France, alors que la Révolution Culturelle gronde encore en Chine.

Elle réalise une trentaine d’expositions individuelles à Paris, Shanghai, Rotterdam, Monaco, et d’autres villes en France, dans les musées, galeries, centres culturels, mairies et autres lieux prestigieux. Elle est invitée à participer à des expositions au Grand Palais, à l’Espace d’ Auteuil : au Salon Biennale de la Société Nationale des Beaux-Arts, au Salon du Dessin et de la Peinture à l’eau. En 2005, elle expose à Shanghai, au musé de Madame Sun Yat-sen. En 2006, elle expose à Monaco, en hommage à la Princesse Grace de Monaco.

Ses œuvres et ses expositions sont présentées à la télévision, dans les journaux et des émissions culturelles de TF1, A2, FR3, La Cinq …Elle a présenté la calligraphie chinoise à « Apostrophes ». Monsieur Bernard Pivot l’a appréciée en disant qu’elle nous apporte toute la finesse et la beauté de la Chine !

Ses œuvres sont présentées dans des livres : « Le livre des Chats »  (Editions Solar), «  Le Chat vu par les Peintres » (Editions Vilo), et reproduites en cartes, posters, ainsi qu’un calendrier «  Chine et Chat ». (2004, 2005, 2006, 2007, 2008), par les Editions Hazan.
Excellente pédagogue, elle donne de nombreuses conférences à l’Ecole du Louvre, au Musée Guimet, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, au Musée Kwok On, à la Bibliothèque Nationale, à la Maison de l’Asie du Sud-Est, à la Maison de la Chine, dans des mairies, centres culturels et entreprises françaises. Elle a l’honneur d’initier la Princesse Grâce de Monaco à la calligraphie, la langue et la culture chinoises en 1982.

Présidente – Fondatrice de l’Association Culturelle Franco-Chinoise, elle reçoit la Grande Médaille de Vermeil de la Ville de Paris. Elle est nommée Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques en juin 2001.

Elle a fondé le Festival du Cinéma Chinois de Paris en 2004.

 

 

FILMS DOCUMENTAIRES

AUDITORIUM, 209 places,  le samedi 17 février 2018 (15h00 à 16h00)

 

 

  •  peinture chinoise traditionnelle : Zhongguo Hua, réalisateur : Ma Siji (1987) 30mn

La peinture chinoise a une histoire aussi longue que la civilisation chinoise. Le film présente les chefs-d’œuvres antiques depuis l’époque Han, ceux de 顾恺之Gu Kaizhi( 348 – 409 ) de la dynastie Jin de l’Est, 展子虔Zhan Ziqian ( 550 – 604 ) des Sui,

 

周昉Zhou Fang ( 730 – 800  ) des Tang, 张择端 Zhang Zeduan ( 1085 – 1145 ) des Song,  l’Empereur 宋徽宗Song Huizong (1082 – 1135), 米友仁Mi Youren  des Song( 1074 – 1153),  朱耷Zhu Da ( 1626 – 1705 ) et 郑板桥Zheng Xue ( 1693 – 1765) sous les Qing. Il réunit la plupart des grands maîtres depuis le début du XXe siècle: 齐白石Qi  Baishi ( 1864 – 1957 ), 徐悲鸿Xu Beihong( 1895 – 1953), 吴作人Wu Zuoren( 1908 – 1997),  刘海粟Liu Haisu(1896-1994), 黄胄Huang Zhou ( 1925-1997),  关山月Guan Shanyue (1912 – 2000), 范曾Fan Zeng ( 1938-  ) et d’autres.

 

Certains d’entre eux ont fait leurs études à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts à Paris dans leur jeunesse. Il s’agit d’un témoignage rarissime sur leur art.

 

 

  • Yani, enfant prodige de la peinture (à 15h40)

Ce film suit l’enfant prodige de 4 à 14 ans, de la peinture chinoise méthode traditionnelle à l’inspiration et méthode audacieuses moderne.

 

Wang Yani, originaire des Zhuang, habite une ruelle dans une petite ville au Guangxi. Son père, peintre, l’initie à la peinture dès l’âge de 3 ans. Elle adore les singes et en a même un à la maison.  Elle est extrêmement douée pour les peindre avec toutes sortes d’attitude. Son pinceau sait croquer la vie de tout un bestiaire, tels que tigre, lion, poule, coq, poussin. Une surprenante aisance et une joie de vivre animent sa création d’exception. Le papier s’avère bien plus grand que la petite Yani, adepte les vigoureux jets d’encre et coups de pinceau.

CONFERENCE

 INITIATION  à la CALLIGRAPHIE et à la PEINTURE  CHINOISES

par Deanna GAO

  AUDITORIUM, 209 places,  le samedi 17 février 2018 (de 16h15 à 18h00)

Deanna Gao, artiste chinoise renommée, a été la première artiste à enseigner la peinture chinoise à Paris, depuis 1975. Elle possède une grande maîtrise de la technique traditionnelle, et vous démontre généreusement les secrets de cet art millénaire. Explications, didactiques très vivantes.

Cette conférence reprend :

  • Les connaissances générales.
  • La présentation des matériaux pour réaliser la calligraphie et la peinture chinoises : pinceaux, couleurs, pierre à encre, bâton d’encre, papiers…
  • Les liens entre la calligraphie et la peinture
  • Les éléments de la peinture de paysage : traitement des rochers, des arbres…
  • La réalisation d’une pivoine du style « décrire une idée ».

 

PERFORMANCE

de Kaixuan FENG

Salle des fêtes,  le samedi 17 février 2018 (à 18h00)

Kaixuan FENG, artiste chinoise, vit et travaille en France, professeure invitée à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Tianjin en Chine. Performance, photographie, calligraphie, peinture, création de robe et mise en scène, ses multiples compétences en font une artiste émergente sur la scène nationale et internationale.

Forte de sa double formation en peinture chinoise et d’art contemporain, son

œuvre crée une rencontre entre ces deux influences.

Elle fait de sa démarche artistique un acte de “Don de Soi”. En effet, elle engage

son corps dans ses créations, sans tomber dans la provocation. Elle s’exprime avec

de la retenue. Elle revendique le beau. Sa puissance repose sur la maîtrise

de la fragilité et la conservation de l’éphémère. Le quotidien côtoie l’extraordinaire,

Elle redonne à des gestes courants leur puissance symbolique.

Elle réalise des calligraphies monumentales, peintes avec ses cheveux

imbibés d’encre de Chine. Elle se met en scène dans ses photographies,

dans des endroits abandonnés et chargés d’histoire, chaque photographie

devient une scène de réincarnation. Et elle peint sur les filtres à café usagés.

La forme du filtre rappelle l’éventail chinois, sa peinture d’une grande

Finesse compose des paysages suggérés par la manière dont le café a marqué

le filtre. Elle peint également des paysages sur des corps humains,

et ses photographies gardent la trace de ses pinceaux.

Éclairées par un fond lumineux, ses photos accentuent l’illusion

de l’intemporalité.

 

 

Performance « Cheveux d’encre »

 

Reportage photographique

Copyright – Photo : ®Gérard TORDJMAN